Le chantier de la galerie du Fort de Vaise

Lors des JEP 2005 l’association OCRA-Lyon a pris conscience de l’intérêt porté par le public au patrimoine souterrain et à nos actions. Ceci nous a motivé pour commencer les opérations de déblaiement de la terre qui encombrait les trois salles situées en bas du souterrain.

Avant toute chose nous avons procédé à un relevé rapide de l’implantation des lieux, ce qui nous a donné une bonne estimation des volumes de terre à déblayer ainsi que des distances à parcourir.

Nous avons décidé de démarrer les travaux de dégagement tout de suite, sachant que ceux ci seraient longs, ce qui nous laissait le temps de trouver des financements pour installer l’électricité et tous les éléments relatifs à la sécurité (Blocs-secours, éclairage, ventilation, garde corps, etc.).

Pour l’évacuation du remblai nous avons retenu la solution consistant à stocker de la terre dans des sacs en polypropylène, sacs réutilisables, puis de faire venir une benne de chantier une journée afin d’évacuer le gravât vers une déchetterie.

Un premier rendez-vous est pris le 22 octobre pour le démarrage des opérations…

Vaise15  Nous remplissons rapidement nos premier sacs que nous stockons tous d’abord un peu plus loin dans la galerie…

Vaise16      Vaise17

Le portage des sacs , lourds d’une quarantaine de kilos est assez éprouvant, aussi nous mettons vite au point un système permettant d’avoir les sacs directement à hauteur…

Vaise18     Vaise19

Nous avons envisagé une multitude de moyens pour évacuer la terre de la galerie.

Certains très techniques comme l’installation d’une sorte de téléphérique à base de treuil hydraulique, d’autres très chers comme la venue d’un camion suceur, d’autres encore envisageant le moyen de remonter des brouettes le long de la galerie.

Finalement nous avons choisi une solution peu coûteuse et économe en énergie.

Les sacs pleins seront stockés dans une galerie qui prolonge celle du fort et qui a l’avantage de sortir à l’air libre par une porte murée pour l’instant. Lorsque nous aurons entassé suffisamment de sacs pour remplir une benne à gravats nous ouvrirons cette porte afin de sortir les sacs et nous refermerons cette entrée à la fin de la journée.

La mairie du 9ème peut mettre à notre disposition les bennes en question à condition que les services compétents de la ville de Lyon et de la CoUrLy donnent leur aval.

En attendant nous portons et stockons des sacs.

Vaise20   Vaise21   Vaise22   Vaise23

Lors des quatre journées de chantier nous avons rempli, transporté et entassé plus de 200 sacs de terre représentant environ 6 mètres cubes. On peut déjà voir une partie d’une salle dégagée et dont le  sol a repris son niveau original, ou presque.

L’OCRA-Lyon espère pouvoir ainsi accueillir d’autres visites dans un cadre plus agréable et qui permettra de mieux visualiser le principe défensif de cette galerie de fusillade.

Un jour la galerie sera entièrement déblayée, correctement éclairée et mise aux normes de sécurité en vigueur. L’OCRA-Lyon ainsi que la fondation Renaud disposeront alors d’un lieu d’exposition tout à fait insolite où pourront avoir lieu des manifestations artistiques telles que présentations ou expositions.

Vaise24

 

Une réflexion au sujet de « Le chantier de la galerie du Fort de Vaise »

  1. Ping : Quelques mises à jour sur le site | Association OCRA-Lyon

Les commentaires sont fermés.