Le four à chaux de la Barollière

Le samedi 25/10/14, l’association Limonest Patrimoine a invité l’OCRA Lyon pour une journée chantier / découverte. Au programme : chantier de prospection/aménagement du four à chaux de la Barollière, repas à la batterie des carrières, visite de la faille de la Goule, promenade sur les Monts d’Or (tunnel des carriers et grottes de l’Ours et du Chien), et batterie de la Freta. Loic, Alain, Joce et Claire, David, JPEG, Didier, et Cyrille ont pu y participer.

A l’arrivée : chantier au four à chaux de la Barollière, sous la direction de Claude Perben. Les objectifs de la matinée sont :

  • dégager un muret de pierre s’enfonçant, en pente, sous un talus, tout en ménageant un passage à mi-hauteur. Ce muret pourrait mener à une canalisation / réservoir d’eau servant à éteindre la chaux…
  • protéger les abords du four, directement sur les accotements de la route, contre l’érosion et les « accrochages » avec des véhicules.

On s’y attèle.

 Le four à chaux, coté route, les cantonniers creusant le talus pour maintenir le passage.  on atteint une couche de charbon et de cendres dans le prolongement du muret – peut-être les restes de curage du foyer.  équipe de sapeur pour dégager le muret

Bilan chantier : accotements protégés, le muret en partie dégagé se prolonge sous le talus.

Pour plus d’information sur le four à chaux :
http://www.limonest-patrimoine.net/index.php?page=lp_fourchaux

et son fonctionnement :
http://www.montsdor.com/connaitre/four-a-chaux/index.htm

Après l’effort… rendez-vous à la batterie des carrières, vraiment bien restaurée, pour une marche militaire vers une terrine divine et un jambon à l’os à tomber, desserts et vin très appréciés, suivis de la visite du site, intérieurs et extérieurs. Merci pour ce bel accueil !

Début d’après midi, descente dans la faille de la Goule (« goule » = faille ouverte sur l’extérieur ») … c’est étroit. Galerie en pente sur 20 à 30 m, très stable, chauve souris, et trou au fond à explorer avec des cordes – encore plus étroit.

L’après midi se poursuit avec une ballade en sous-bois dans les Monts d’Or, pour visiter quelques tunnels de carrier et caborne (abri de pierre sèche), panorama et autres trous.

Pour finir la journée, recherche de la batterie de la fréta (2ème ceinture de Lyon, dépendante du fort du Mont Verdun). A l’abandon, on retrouve les casemates des servants d’armes et les esplanades de tir sous la végétation.

Bilan de la journée : un chantier bien intéressant, un accueil très sympathique, des ouvrages militaires très bien restaurés et d’autres à l’abandon, une bonne promenade au soleil et des trous étroits à creuser !

Une réflexion au sujet de « Le four à chaux de la Barollière »

  1. Ping : Journée chantier / découverte avec l’association Limonest Patrimoine | Association OCRA-Lyon

Les commentaires sont fermés.